Accueil>Tout sur le papier graphique

Tout sur le papier graphique

L’Empreinte socio-économique de l’écosystème du papier graphique en France (EY Culture Papier)

1ère évaluation des externalités positives de l’écosystème du papier graphique par EY pour Culture Papier (2019). Télécharger le rapport communiquant Lire la synthèse

 

La fabrication du Papier et le carton

 

Podcast Y a le feu au lac (juillet 20): Est-ce que le papier contribue vraiment à la déforestation ?

L’impression

 

L’édition

Les Rapports clés de la communication graphique

 

Le recyclage

Pour la sobriété numérique

Sources utiles

Organisations professionnelles

  • COPACEL – Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses
  • UNIIC – Union nationale des Industries de l’impression et de la communication
  • GMI – Organisation professionnelle patronale de la communication et de l’impression
  • SNE – Syndicat national de l’édition
  • Culture Presse – Union des commerçants des loisirs et de la presse
  • AACC – Association des Agences-Conseils en Communication et la communication responsable
  • Union des marques
  • FEDEREC – Fédération professionnelle des entreprises du recyclage – Filière papier-carton

 

Labels responsables

 

Quelques chiffres clés

Avec une empreinte socio-économique l’écosystème de l’emploi du papier graphique et de l’imprimé contribue en France en 2019  [source EY] :

  • 311 590 emplois,
  • 16,9 milliards d’euros (0,7 %) au produit intérieur brut (PIB),
  • 1,3 milliards d’euros de recettes fiscales, hors TVA.

Les prélèvements en bois sont inférieurs à l’accroissement naturel des forêts en Europe.

La forêt française a doublé en 2 siècles !
XIXe : 75.000 km2 – Aujourd’hui : 155.000 km2
La forêt européenne croît chaque année de 660 000 hectares. (ADEME et AFDPE)

 

La filière bois et papier contribue à l’entretien de la forêt

79% des déchets bois sont valorisés. 57% en une autre matière et 22% en énergie
En termes d’énergie, l’industrie papetière a majoritairement recours à l’usage de biomasse (préférée à l’usage d’énergie fossile)

 

La filière bois et papier est au cœur d’une économie Low carbone

En stockant le carbone avec les arbres (87,9 millions de tonnes de CO2 stockées chaque année par la forêt française) puis sous forme de papier, l’industrie papetière contribue à la baisse des émissions de CO2
Le simple envoi d’un mail d’1 mégaoctet (1 Mo) équivaut à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes, soit l’équivalent de 20 grammes de CO2émis. (source Gricad)

 

La filière papier imprimé est acteur central de l’économie circulaire

82% = taux de recyclage de la pâte consommée en France (2.9Mt dont 70% provient France/Europe). (Source Copacel)
2000-2018 – Réduction :

  • de 80% des rejets dans l’eau,
  • de 30% des consommations d’énergies,
  • de 50% des émissions de CO2 fossiles par tonne produite…
    (Source : Copacel/données production France papiers & cartons)

 

L’obésité numérique, plutôt qu’une dématérialisation utopique

10 % de la consommation mondiale d’électricité = Ordinateurs, data centers, réseaux… engloutissent (30 % terminaux type ordinateur ou smartphone, 30 % aux data centers, 40 % aux réseaux, les « autoroutes de l‘information
moins de 18 % des métaux rares présents dans les ordinateurs portables sont récupérés (source Gricad (CNRS/Université Grenoble-Alpes/Grenoble INP).