web design & développement studio-irresistible - paris

logo culture papier lien retour home

Valoriser

La première filière industrielle en termes d'économie circulaire, et l'une des premières du recyclage : le papier une ressource naturelle, renouvelable, traçable et culturelle. 

La gestion du papier graphique en France et en Europe favorise l'entretien de la forêt

L’industrie papetière ne nuit pas à la gestion et au développement des forêts puisque 70% des fibres vierges utilisées dans la fabrication de la pâte à papier proviennent des bois de coupes d’éclaircies nécessaires à la croissance de la forêt.
Cette filière est ainsi l’un des premiers contributeurs à l’entretien et au développement des espaces forestiers. La forêt européenne croît chaque année de 660 000 hectares. En France, la forêt a gagné près de 500 000 hectares (l’équivalent d’un département comme les Bouches du Rhône) au cours de ces 10 dernières années. (source : ADEME et AFDPE)
Le déboisement intensif de forêts primaires en Afrique, en Amérique du Sud ou en Asie, dont la filière papier n’est pas responsable, est une réalité contre laquelle chacun doit agir et que Culture Papier dénonce systématiquement.

La filière du papier et de l’imprimé est en pointe dans l’engagement environnemental

Ces vingt dernières années, les investissements massifs réalisés par l’ensemble de la filière dans des procédés industriels moins polluants ont notamment généré une diminution de 80% des rejets dans l’eau, une réduction de plus de 30% des consommations d’énergies, une diminution de 50% des émissions de CO2 fossiles par tonne produite…
(source : COPACEL/données production France papiers & cartons)

 

390 000 tonnes de CO2 sont évitées chaque année en France grâce au recyclage de vieux papiers. (Source : Ecofolio)

Les chiffres clés

Les prélèvements en bois sont inférieurs à l’accroissement naturel des forêts en Europe.

  • La forêt française a doublé en 2 siècles !
    • XIXe : 75.000 km2 – Aujourd’hui : 155.000 km2
  • La forêt européenne croît chaque année de 660 000 hectares.  (ADEME et AFDPE)

 

La filière bois et papier contribue à l’entretien de la forêt

  • 79% des déchets bois sont valorisés. 57% en une autre matière et 22% en énergie
  • En termes d’énergie, l’industrie papetière a majoritairement recours à l’usage de biomasse (préférée à l’usage d’énergie fossile)

 

La filière bois et papier est au cœur d’une économie Low carbone

  • En stockant le carbone avec les arbres (87,9 millions de tonnes de CO2 stockées chaque année par la forêt française) puis sous forme de papier, l’industrie papetière contribue à la baisse des émissions de CO2
  • Le simple envoi d’un mail d’1 mégaoctet (1 Mo) équivaut à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes, soit l’équivalent de 20 grammes de CO2émis. (source Gricad)

 

La filière papier imprimé est acteur central de l’économie circulaire

  • 82% = taux de recyclage de la pâte consommée en France (2.9Mt dont 70% provient France/Europe). (Source Copacel)
  • 2000-2018 : Réduction :
    • de 80% des rejets dans l’eau,
    • de 30% des consommations d’énergies,
    • de 50% des émissions de CO2 fossiles par tonne produite…
      (Source : Copacel/données production France papiers & cartons)

 

L’obésité numérique, plutôt qu’une dématérialisation utopique  

  • 10 % de la consommation mondiale d’électricité = Ordinateurs, data centers, réseaux… engloutissent  (30 % terminaux type ordinateur ou smartphone, 30 % aux data centers, 40 % aux réseaux, les « autoroutes de l‘information
  • moins de 18 % des métaux rares présents dans les ordinateurs portables sont récupérés (source Gricad (CNRS/Université Grenoble-Alpes/Grenoble INP).