Jamais sans mon carnet, des éditions Leduc au profit de Bibliothèques sans Frontières.
Accueil>Nos actions>Le Blog #Lepapieraufutur>Jamais sans mon carnet, des éditions Leduc au profit de Bibliothèques sans Frontières.
Culture #Portrait

Jamais sans mon carnet, des éditions Leduc au profit de Bibliothèques sans Frontières.

08.06.2021
C’est le slogan  du Papier fait de la Résistance, cette marque d’artisanat qui a rejoint les éditions Leduc s’engage aux côtés de Bibliothèques Sans Frontières, en publiant un carnet de notes élégant où un euro sera reversé à l’association pour chaque vente. Fabriqué en France et éco-responsable, ce carnet sorti le 11 mai est aussi une déclaration de résistance contre le tout digital.

« À n’en pas douter, le papier a donc encore de belles heures devant lui, n’en déplaise à certains ! » proclament haut et fort Karine Bailly de Robien et Pierre-Benoît de Veron, directeurs associés des éditions Leduc, qui ont acquis le Papier fait de la Résistance en fin d’année 2020. Ils ont fait appel à Sophie Thimonnier, Directrice de création et responsables des partenariats. « Je suis revenu en France après 15 ans passés à New-York où j’organisais des workshops et des ‘heartknit’ (ateliers de tricot). La pandémie a tout stoppé au moment où on m’a proposé ce poste, mon rôle consistant essentiellement a trouvé de nouvelles idées pour relancer la marque » explique cette dernière.

Pari tenu avec la sortie de ce nouveau carnet « Jamais sans mon carnet » qui s’inscrit dans la collection collaborative saisonnière que souhaite Sophie, aux côtés de collections intemporelles.

Au fil des pages de ce bel objet, on trouve un texte de Sophie Fontanel, un autre de Marc Lévy accompagné d’un dessin, un autre dessin de Pénélope Bagieu ou de Lisa Gachet, une photographie d’Aline Rapon, etc…

« C’est le premier carnet solidaire autour de la Culture, où une dizaine de personnalités d’univers différents ont joué le jeu. Cette diversité de personnes nous permet d’avoir un impact plus important auprès de publics variés.

Pour Sophie Thimonnier, « la transmission, le savoir, passe par le papier, un livre, une feuille, un crayon. Il perdure plus que les emails. Avec la crise de la Covid on redécouvre l’essentiel je l’ai remarqué dans avec mes ateliers de tricot, les gens ont besoin d’un retour à la simplicité. Le carnet exprime une pensée différente des écrans.

La collection classique du Papier fait de la Résistance

Celle qui se définit comme « vivant dans les livres » accorde beaucoup d’importance à la transmission d’où le choix de Bibliothèques Sans Frontières. Depuis près de 15 ans, cette ONG distribue des livres à toutes les générations à des populations qui n’ont pas accès aux livres et à la culture. Présente dans 50 pays, elle crée des espaces culturels et éducatifs. « Cela peut prendre la forme d’un container qui est livré dans un lieu qui n’a rien, dans un village en France ou dans un camp de réfugiés à l’étranger. L’association récupère des livres donnés par des particuliers, des bibliothèques. » Son président fondateur Patrick Weil précise dans la préface du carnet : « En 2007, j’ai créé Bibliothèques Sans Frontières pour permettre aux populations touchées par les crises et la précarité d’accéder à l’éducation, à la culture et à l’information. Ces leviers sont essentiels pour construire des communautés plus fortes faces aux crises et aux bouleversements. Et plus loin d’ajouter : « Je crois que le papier fait de la résistance, au sens propre du terme. À l’heure de la surveillance de masse et alors que n’importe quel dictateur peut couper en une seconde l’accès à Internet de tout un pays, la rusticité du livre papier fait toute sa force dans les contextes où la liberté d’accès au savoir est menacée. Jamais BSF n’abandonnera le livre papier dans ses projets »

 

Conçu et fabriqué en France imprimé à Montreuil, ce carnet incarne les engagements environnementaux et de qualité pris par les équipes du Papier fait de la Résistance : couverture rigide texturée avec une toile de coton tissé (toile du Marais, fabriquée en France et FSC), élastique horizontal, bandeau amovible, coins arrondis, signet, marquage, reliure cousue, carte postale en quadrillé de 10 x 15 cm, filmage à l’unité écologique en fleur de maïs, mais aussi papier Arena natural 100 g certifié FSC et encres low energy.

Les artistes présents dans le carnet :

Pénélope Bagieu, auteure de bandes dessinées

Marc Levy, écrivain
Pauline Levêque, illustratrice et auteure

Sophie Fontanel, journaliste et écrivaine

Jean André, artiste
Zoé de las Cases, illustratrice et décoratrice

Adeline Rapon, photographe
Lisa Gachet, fondatrice de Make My Lemonade

Patrick Weil, historien et président fondateur de BSF

Samar Seraqui de Buttafoco, fondatrice de Das mot

Hassan, enfant des rues à Bujumbura, Burundi

Prix conseillé : 19,90 €.

 


Continuer la lecture