Didier ROLS, alchimiste phygital veut faire (re)découvrir la Magie du Papier.
Accueil>Nos actions>Le Blog #Lepapieraufutur>Didier ROLS, alchimiste phygital veut faire (re)découvrir la Magie du Papier.
Innovation #Portrait

Didier ROLS, alchimiste phygital veut faire (re)découvrir la Magie du Papier.

03.09.2020
Le créateur du studio d’animations en réalité augmentée PHYGI’TALES est féru de technologies - il conseille Culture Papier sur sa stratégie digitale et réalité augmentée - , Didier Rols ne s'empêche pourtant ni à rêver l'avenir du papier notamment à travers son podcast La Magie du Papier ni à réenchanter au quotidien la complémentarité du papier et du digital. Sa signature "La magie de l’imprimé animé... au travers de l’écran d’un smartphone" n'est paradoxale que d'apparence, elle invite les amoureux du papier dont il se revendique à se projeter et à tirer parti du meilleur des technologies.

Didier ROLS Alchimiste créateur de PHYGI’TALES et Podcasteur

Quel rôle l’imprimé peut-il tenir dans l’après Covid et participer à la reprise ?

Pendant le confinement durant lequel tous nos échanges se sont dématérialisés, vous avez peut-être particulièrement apprécié de trouver dans votre boîte aux lettres physique une simple carte postale. Grâce à La Poste, qui a maintenu son service de distribution, le courrier papier m’est finalement apparu comme un moyen sous exploité de rester en contact physique avec ses proches (ou avec sa communauté pour une entreprise).
Dans un contexte économique qui va probablement rester incertain pendant quelques mois encore, avec des déplacements, contacts ou grands rassemblements limités, je reste persuadé que des supports écrits ou imprimés peuvent contribuer à maintenir ou recréer du lien et un peu de confiance.
L’imprimé pourrait ainsi tenir un rôle dans la reprise en palliant à la désaffection des magasins physiques, lieux culturels ou bureaux lorsque le télétravail est préféré.

Quel type d’innovations attendez-vous du média papier/imprimé face aux nouveaux enjeux RSE qui se profilent ?

Je suis peut-être hors sujet mais mon rêve le plus fou serait de pouvoir disposer chez moi d’une imprimante personnelle qui pourrait elle-même recycler le papier utilisé ou en fabriquer à partir d’autres matériaux comme des cartons ou de vieux textiles.
(Un peu ?) plus réaliste, serait une solution de Moulins à papier mobiles qui s’inspirerait de ce que font « Les Alchimistes » pour organiser localement, et par du personnel en insertion, la collecte et surtout le recyclage de biodéchets pour les fleuristes, supermarchés, restaurateurs ou collectivités.
Enfin, si l’on passe en revue les 17 objectifs de développement durable proposés par l’UNESCO, je ne doute pas que le papier a un rôle à jouer dans d’autres domaines comme la santé ou la vie aquatique, notamment en remplaçant le plastique lorsque c’est possible mais en gardant à l’esprit que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas…

Comment la publicité peut -elle participer à la transition écologique ?

Au delà des campagnes de sensibilisation qui peuvent être financées par le gouvernement ou des ONG, les entreprises doivent de plus en plus aller vers le « Goodvertising » (concept défini par Thomas Kolster comme la créativité qui se soucie du bien social, de l’économie et de l’environnement) si elles veulent pouvoir continuer à recruter et conserver des clients.
On peut aussi mettre en avant des initiatives comme celles des Creative awards de l’imprimeur en ligne Saxoprint. En 2016 avec WWF sur le thème « Protéger les océans, c’est sauver notre planète » le concours avait donné naissance à une campagne qui m’avait marqué avec entre autres un pélican qui avait une bouteille coincée dans son cou.
Ensuite lorsqu’une belle startup du NEXT 40 comme Backmarket, qui vend en ligne des appareils électroniques reconditionnés, réalise une campagne d’affichage dans le métro Parisien, c’est un bon moyen de participer à la transition écologique en rendant les produits reconditionnés fiables et désirables pour combattre les effets désastreux sur l’environnement de la surproduction de l’industrie de la tech.
Enfin, une publicité pour une marque peut elle-même être solidaire et responsable avec des solutions comme Goodeed qui reverse une part du budget media à chaque visionnage de la publicité par l’internaute.
Les régies publicitaires print pourraient s’en inspirer ou au moins créer des passerelles entre des annonces sur un support imprimé et Goodeed via un simple QR code ou grâce à la réalité augmentée pour un peu plus de magie !

Dans cette disruption sociétale accélérée, quelle est votre proposition pour que le papier/imprimé ait sa place dans une sobriété numérique ?

A écouter : podcast audio La Magie du Papier

Dans l’ADN de l’activité de mon studio d’animations en réalité augmentée PHYGI’TALES, il y a l’idée de réduire l’impact environnemental du numérique simplement en supprimant les écrans partout où cela est possible en utilisant plutôt l’écran que l’on a déjà dans sa poche. Ainsi on peut par exemple imaginer remplacer un écran tactile sur une borne ou une PLV par un simple visuel imprimé auquel on donne vie au travers de l’écran de son smartphone. Cela offre par ailleurs la possibilité de proposer de l’interactivité sans être obligé de rajouter par les temps qui courent un film antibactérien ou un stylet jetable, de réactualiser les contenus qui s’affichent par dessus tous les supports imprimés instantanément et sans les réimprimer mais aussi de personnaliser l’expérience en fonction de la langue du smartphone, du moment ou parfois aussi du lieu grâce à la géolocalisation.
Plus globalement ma proposition pour que l’imprimé (re)trouve sa place par rapport au tout digital s’est concrétisée après le confinement par la création d’un podcast audio « La Magie du Papier » qui propose des conversations optimistes avec des amoureux du papier. Toutes les semaines, je pars à la rencontre d’artisans d’art et de créatifs qui ont développé un savoir-faire unique autour du papier mais aussi de « pure-players » (tout digital) qui croient encore aux pouvoirs magiques du print pour créer un lien unique, tangible et durable dans le temps avec leur communauté.

 

En savoir plus : Phygitales.com
A écouter: le podcast audio La Magie du Papier


Continuer la lecture