web design & développement studio-irresistible - paris

logo culture papier lien retour home

Poursuivre la dynamique


Alain Kouck, président de Culture Papier (2016-2018)

 

Alain Kouck est parti trop tôt, trop vite, il nous manque déjà cruellement. Le meilleur hommage que nous pensons pouvoir lui rendre est de poursuivre le travail entrepris avec Culture Papier qu’il a présidé de mars 2016 à juillet 2018. Pour cela, nous pourrons nous appuyer sur la feuille de route puissante et engagée qu’il nous a laissée, grâce à une gouvernance solide qu’il a contribué à rénover, et fédérer autour de convictions ferventes pour le papier et son avenir .

 

Fédérer une gouvernance active et représentative de la filière

 

En deux années, il a consolidé sa gouvernance avec un conseil d’administration et un bureau exécutif élargi, plus représentatif des 7 collèges couvrant tous les acteurs de l’écosystème papetier. Il a confirmé la « réunion des Collèges », comme instance opérationnelle collective. Sous l’impulsion du bureau, il a montré son efficacité pour imaginer , préparer et engager les actions de Culture Papier dans une dynamique de mission d’intérêt général.

 

Le papier est au cœur de notre modernité

 

Sans opposer le digital à l’imprimé, insistant sur leurs complémentarités que seul l’usage pouvait départager, Alain Kouck revendiquait la place du papier, ressource naturelle et recyclable, dans l’éducation, l’apprentissage de la lecture et de l’attention, soulignait sa force d’émotion pour tisser des relations fortes entre les entreprises et les consommateurs.

 

Laisser aux consommateurs le choix de leurs usages du papier

 

« C’est le consommateur qui décide, aimait-il à répéter car il n’est nul besoin de lui ‘faire aimer le papier’, qu’il apprécie pour mille usages de la vie quotidienne ». Le journal, le magazine et le livre restent des compagnons de tous les jours : de connaissances, de réflexion, de passion et d’échanges. Le media imprimé a fait ses preuves. Pour autant, il est impératif de continuer à informer le public, afin de faire tomber quelques idées reçues sur sa fabrication et son recyclage.

 

Le papier est responsable de la forêt … à la corbeille

 

Dans sa feuille de route, Alain Kouck intégrait la valorisation des bienfaits du papier, ses qualités pour tout ce qui touche à la conservation des informations, à la confidentialité et au respect de la vie privée. Mieux promouvoir notre filière, c’est d’abord sortir des oppositions stériles entre ancien et nouveau, c’est aider par la pédagogie à balayer les stéréotypes, pour donner au papier toute sa dimension, utile et rassurante, pratique et poétique, intime et familière, dans un monde connecté qui a changé d’échelle. Pour reprendre une formule familière aux « startuppers » de la Silicon Valley : « To make the world a better place ».

 

Pour renforcer la vocation de l’association, Alain Kouck se fixait trois priorités :

– Consolider la mission d’intérêt général pour se donner les moyens de porter haut la modernité du papier,

– Resserrer les liens avec les pouvoirs publics et les parlementaires par l’animation des groupes de travail constitués à l’Assemblée nationale et au Sénat sur les enjeux sociétaux de la filière papier,

– Favoriser la régionalisation et l’internationalisation de Culture Papier : promouvoir un cadre opérationnel régional en s’appuyant sur le travail existant de CP Hauts-de-France, coordonner une internationalisation notamment européenne à travers l’expertise des membres et le soutien aux actions de Printpower et Two Sides.

 

Pour faire reculer les stéréotypes sur le papier, promouvoir ses valeurs sociétales : apprentissage, attention, transmission, proximité et responsabilité, Alain Kouck souhaitait fédérer et accueillir plus de membres, dans une association très diverse, où se côtoient des métiers variés, où les échanges d’une grande richesse, témoignent de cette diversité des plus fertiles.

Tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec Alain Kouck peuvent témoigner de son immense savoir, de sa force de conviction, et des valeurs humanistes qu’il aimait transmettre.

 

Merci Alain.

 

Tous ensemble, nous poursuivrons avec passion l’ensemble des actions déjà engagées dans cette dynamique positive.